Master Sciences du langage — Parcours Signes, discours et société (SDS)

Présentation

 

À l’Université de Paris, le master Sciences du langage (SDL) se compose de deux parcours : Signes, discours et sociétés (désormais SDS), parcours orienté vers la recherche et Expertise en sémiologie et communication (ESC), parcours professionnelle. Les deux parcours ont un tronc commun complet en M1 puis se différencient en M2.

 

Le parcours SDS est destiné à tous les étudiants intéressés par la place du langage – au sens large, incluant les signes iconiques – dans les dynamiques sociales, et donc non seulement aux licenciés en sciences du langage et, plus généralement, en sciences humaines et sociales (sociologie, histoire, anthropologie, sciences politiques…)., en lettres et langues et en communication, mais aussi aux étudiants d’autres domaines pour lesquels le langage tient une place de choix.

 

Objectifs

 

Les étudiants du master SDL s’engagent dans le domaine de l’étude des pratiques langagières en société, considérées tant du point de vue sociolinguistique que discursif et sémiologique et s’appuyant sur l’exploitation des outils de la linguistique générale. Pris dans leurs contextes de production particuliers et réels, plus ou moins larges (société, ville, institution, entreprise, échange verbal, etc.), les discours sont appréhendés dans leur complexité, à la fois comme moteurs et produits des pratiques sociales et professionnelles. Plus que comme un instrument de communication, le langage est envisagé dans ses dimensions sociales, symboliques et pragmatiques et on prend en compte la dynamique dans laquelle il entre avec d’autres pratiques sociales dans des espaces sociaux divers (familiaux, institutionnels, professionnels, scolaires, politiques, médiatiques, etc.).

Les étudiants sont spécifiquement formés aux techniques d’enquête (recueil de données, observation, entretiens, enquête documentaire) et aux techniques d’analyse de corpus oraux ou écrits. Ils sont, de plus, initiés à la manipulation de logiciels spécialisés dans le traitement et l’analyse de corpus langagiers. Il s’agit pour eux d’expérimenter concrètement le travail de recherche ainsi qu’une diversité de méthodes d’analyse des discours en société, discours conçus en lien avec des problématiques contemporaines : genre, urbanisation, migration, pratiques identitaires de groupes, langues minoritaires, médias (digitalisation et réseaux sociaux), idéologies, scolarisation. La formation permet avant tout aux étudiants de s’interroger sur ce que le discours peut nous apprendre quant au rôle du langage dans l’organisation sociale et dans le jeu des relations sociales (relations de pouvoir, différenciation sociale, constructions identitaires, aspects culturels, relations interpersonnelles, etc.). Elle les amène à développer et à élaborer un regard critique et distancié par rapport aux discours de divers types produits en société (discours professionnels, politiques, médiatiques, discours de sens commun, discours urbains), dont les discours de discriminations (de genre, générationnelles, sociales, ethniques, etc.). On examine les façons dont le discours contribue à construire des inégalités, mais aussi aux manières dont il peut y remédier.

 

Compétences visées 

Plus schématiquement, les connaissances et compétences visées par le diplôme sont les suivantes:

  • Connaître les théories et les méthodologies fondamentales ainsi que le développement historique de l’analyse du discours, de la sémiologie et de la sociolinguistique.
  • Maîtriser les fondamentaux des sciences du langage (phonétique, phonologie, sémantique, pragmatique, syntaxe, lexicologie…).
  • Savoir décrire et analyser quantitativement et/ou qualitativement des pratiques langagières dans des secteurs variés en tenant compte de leur interrelation avec des données sociales diverses :
    • Savoir réaliser une enquête de terrain complète : élaboration d’une problématique, maîtrise d’outils d’enquête et de recueil des données (observation, entretiens, questionnaires, recherche documentaire), analyse des données.
    • Savoir construire et analyser de manière critique des corpus écrits et oraux, iconiques et non verbaux (images, espaces, gestes).
  • Savoir définir une thématique, constituer une bibliographie critique (recherche, tri, organisation et synthèse de l’information), développer un questionnement, élaborer une problématique et des orientations méthodologiques, étudier un sujet de manière scientifique, structurer et présenter un mémoire du point de vue du contenu et de la forme, établir et respecter un calendrier de travail.
  • Maîtriser de façon experte le français et l’anglais à l’écrit et à l’oral : comprendre et présenter une production scientifique ou professionnelle à l’oral et à l’écrit selon les normes en vigueur, structurer l’argumentation de façon logique et rigoureuse.
  • Maîtriser des outils informatiques adaptés à la constitution, au traitement, à la description et à l’analyse de corpus.
  • S’ouvrir à d’autres disciplines (notamment en sciences humaines et sociales) et à une démarche pluridisciplinaire.
  • Connaître les métiers auxquels mène la formation et s’initier aux compétences exigées dans ces métiers.

 

Résumé de la formation :

  • Niveau(x) d’entrée : Bac +3
  • Régimes d’étude :
    • Formation initiale
    • Formation continue
  • VAE : Oui
  • Stage : obligatoire
  • Durée du stage : 100h minimum
  • Stage à l’étranger : Optionnel
  • Précision sur le rythme : 4 semestres au total. Dont 3 en présentiel total, le 4eme ne comporte que très peu de cours pour permettre à l’étudiant d’écrire son mémoire et de réaliser le stage.
  • Période de candidature (M1/M2) pour l’année universitaire 2021-2022 sur la plateforme eCandidat : du 15/04/21 au 01/06/21.

Aménagements particuliers :

  • Étudiants en situation de handicap, vous pouvez prendre contact  avec le relais handicap Odéon par mail : relais-odeon @ u-paris.fr ou par téléphone au 01 76 53 17 01 / 17 64.

Lieux de formation :

  • Site Campus Saint-Germain-des-Prés, 45 rue des Saints-Pères, Paris, 6ème arrondissement. Bâtiment Jacob. [Métro Saint-Germain-des-Prés]

Contacts :

Programme

 

Le master est piloté par une responsable de mention et une responsable de mention et deux responsables de parcours. 15 enseignants-chercheurs titulaires interviennent dans le master.

La liste des intervenants ainsi que leur qualité est connue des étudiants grâce à l’aide-mémoire distribué en début d’année ainsi qu’à la brochure sur le site de la faculté. Par ailleurs, les emplois du temps destinés aux étudiants indiquent les enseignants qui assurent les cours.

Un délégué de promotion est élu chaque année afin d’assurer une interface permanente avec la responsable du master. Il participation au Conseil de perfectionnement annuel qui décide de l’évolution du master

La participation à un stage de terrain, financé par l’UFR (sur projet), permet aux étudiants d’appréhender la recherche de manière concrète (le matériel audio et vidéo disponible au département permet à chaque étudiant d’expérimenter la recherche pratique).

Une implication des étudiants dans les travaux de recherche des laboratoires (EDA, CERLIS, CEPED, PHILEPOL) est envisagée dès le M1 et se renforce encore en M2 par le biais de participations à différents séminaires, mais aussi par la réalisation de films, la participation à des émissions radio, l’écriture d’article sur des blogs scientifiques, etc. En 2019, il est par exemple envisagé la publication d’un livre collectif de deux promotions.

 

Stage et projets tutorés

 

La spécialité SDS est orientée vers la formation à et par la recherche, non seulement grâce à des enseignements visant la transmission de savoirs, de savoir-faire et d’outils théoriques et méthodologiques, mais aussi grâce à des stages permettant aux étudiants d’éprouver le lien entre connaissances académiques et activités dans le domaine professionnel. En M1, le stage est optionnel et la recherche d’un lieu de stage est à l’initiative des étudiants. En M2, le stage est obligatoire et la recherche d’un lieu pour l’effectuer bénéficie de l’aide de l’équipe pédagogique afin d’adapter au mieux le stage aux intérêts des étudiants.

Une offre réservée aux étudiants de M1 et de M2 SDS est celle du stage de terrain ayant lieu tous les ans en milieu urbain sous la responsabilité d’une enseignante de l’équipe pédagogique (ce stage bénéficiant de crédits octroyés par la faculté).

Les stages de M1 et de M2 SDS sont validés par un rapport de stage (sans soutenance) et ils font l’objet d’une convention formalisée. Les objectifs, modalités et évaluation des projets et stages sont explicités et connus des étudiants grâce à l’aide-mémoire transmis à l’étudiant en début d’année.

 

Contrôle des connaissances

 

L’évaluation se fait sur le mode du contrôle continu intégral et se focalise tant sur l’acquisition des savoirs et des savoir-faire que sur la progression des étudiants. Les contrôles continus consistent en devoirs sur table, en dossiers et en exposés, nécessitant en partie des travaux de recherche bibliographique ou encore des travaux de terrain ou des analyses de corpus. Des jurys sont organisés en fin de semestre, composés de trois enseignants-chercheurs intervenant dans le master.

Les dates des jurys sont indiquées aux étudiants dans l’aide-mémoire distribué aux étudiants en début d’année. En M1 commun avec ESC et en M2, les étudiants sont informés du mode d’évaluation précis pour chaque enseignement par l’intermédiaire de la brochure de la formation, en ligne sur le site de la faculté.

 

 

Admission

 

Public cible :

Le master SDC est d’un accès assez libre, ouvertes aux diplômés non seulement de L3 de SDL, mais de toute licence en lettres, langues et sciences humaines, voire de licences d’autres domaines (une mise à niveau d’une semaine au début du semestre 1 permet à ceux qui n’ont aucune formation antérieure en sciences du langage d’acquérir les notions de base avant de commencer à suivre le master).

Pré-requis :

Prérequis pour entrer en M1 :


  •  Licence ou autre BAC+3 ou validation d’acquis personnels et professionnels (VAPP D. 23/08/1985)

Prérequis pour entrer en M2 :


  • M1 de Sciences du Langage (venant d’une université française)
  • L’inscription à ce diplôme est aussi accessible par validation des études, des expériences professionnelles et des acquis personnels (VAP décret n° 1985-906 du 23 Août 1985). Contacter le service de la scolarité de l’UFR, de la faculté ou de l’institut concerné. 

Modalités de candidature :

 

Période de candidature (M1/M2) pour l’année universitaire 2021-2022 : du 15/04/21 au 01/06/21.

Cliquez sur ce lien pour accéder à la plateforme de candidature eCANDIDAT  

Période des entretiens : première semaine de juin

 

Dossier de candidature :

  • Lettre de motivation (document obligatoire)
  • Curriculum vitae complet (document obligatoire)
  • Photocopie des relevés de notes bac et post bac (document obligatoire)
  • Dossier VAPP85 (le cas échéant)

Modalités d’admission en M1 :

  • Pour tous les étudiants : sur dossier + entretien  

Modalités d’admission en M2 :

  • Automatique pour les détenteurs du M1 SDS.
  • Pour les étudiants n’ayant pas suivi le M1 du parcours SDS : sur dossier + entretien  

 

Et après ?

Poursuite d’études

Doctorat

Passerelle

  • Professeur du secondaire, professeur des écoles
  • Métiers de l’orthophonie
  • Métiers du livre et de l’édition
  • Métiers de la communication en entreprise
  • Métier de la traduction et de l’interprétariat
  • Bibliothécaire

Insertion professionnelle

Les professions de nos étudiants :

  • Consultant en communication.
  • Employés/salariés dans des associations ou ONG dans le domaine de l’action sociale notamment en direction des migrants et des réfugiés (CIMADE, ADAGE).
  • Salariés dans les organisations internationales ou nationales concernant les politiques linguistiques (DGLF, UNESCO, …)
  • Maître de conférences en linguistique, post-doctorants (beaucoup d’enseignants universitaires dans les universités étrangères)
  • Rédacteur en ligne, chargés de rédaction, documentalistes pour centres de ressources multimédia en ligne
  • Concepteurs d’outils pédagogiques (grammaires, dictionnaires, logiciels d’enseignement, etc.)

 

International 

Mobilité internationale

Nous proposons un double diplôme avec le master Philologie, mention langue française de l’université de České Budějovice – Bohême du sud (République tchèque).

Par ailleurs, dans le cadre des 107 accords Erasmus gérés par les membres de l’équipe pédagogique (notamment notre directrice de département Anne-Sophie Savoureux, responsable des relations internationales au sein de la faculté), nous recevons chaque année entre 23 et 30 étudiants (variations d’une année sur l’autre, mais tendance stable dans la durée depuis 2012), pour un ou deux semestres.

Nos étudiants peuvent aussi partir à l’étranger pour un semestre.

Tous nos étudiants de M1 et de M2 suivent des cours d’anglais.

Plusieurs cours en master 1 et des masters 2 SDS ont lieu partiellement ou totalement en anglais.

 

Lien utile 

 Découvrez le site de Paris Graduate School of Linguistics

 

 

Document à télécharger