Découvrez le dernier ouvrage collectif de Cristina Figueiredo, Maïa Fansten, Natacha Vellut et Claude Martin, Hikikomori, une expérience de confinement, publié aux Presses de l’EHESP.
 

Présentation de l’ouvrage :

Le confinement, désormais dans tous les discours, est une notion qui évoque aussi le retrait de jeunes confinés dans leur chambre ; un phénomène d’abord identifié et nommé hikikomori au Japon dans les années 1990. 

Les conduites de ces jeunes posent de nombreuses questions, aux familles, aux institutions éducatives et de santé, qui inventent et expérimentent des méthodes pour les accompagner. Aucune explication simple ne s’impose pour comprendre leur retrait soudain. Sans pathologie physique, souvent sans diagnostic médical, ils représentent une énigme. Ils n’ont aucune demande et, tel Bartleby dans la nouvelle de Melville, pourraient répondre aux propositions par la ritournelle : « j’aimerais autant pas… ». 

Un collectif de chercheurs et cliniciens propose d’aborder ces jeunes comme des sujets pensants et agissants qui questionnent, bousculent et parfois détournent les formes de soin et de prise en charge. De leur place, ils interpellent la façon dont sont pensées la sortie de l’enfance et la transition vers l’âge adulte. 

Ce livre s’adresse aux jeunes en retrait, aux professionnels éducatifs et soignants, à toute personne touchée de près ou de loin, et à tous ceux qui s’interrogent sur ces nouvelles générations de reclus, néanmoins connectés au monde. 

 

Présentation des auteurs :

  • Natacha VELLUT est psychologue au CNRS, membre du Centre de recherche médecine, sciences, santé, santé mentale, société (CERMES3), psychanalyste, membre de l’École des forums du champ lacanien.
  • Claude MARTIN est sociologue, directeur de recherche au CNRS, titulaire de la chaire CNAF « Enfance, bien-être, parentalité » à l‘EHESP.
  • Cristina FIGUEIREDO est anthropologue, maîtresse de conférences en sciences de l’éducation à l’Université de Paris, membre du laboratoire éducation, discours, apprentissages (EDA).
  • Maïa FANSTEN est sociologue, maîtresse de conférences à l’Université de Paris, membre du CERMES3.

 

Documents à télécharger :

Téléchargez la couverture de l’ouvrage Hikikomori, une expérience de confinement

Téléchargez le bon de commande et le sommaire de l’ouvrage Hikikomori, une expérience de confinement

À lire aussi