Jan Spurk, professeur de sociologie à la faculté de Sciences humaines et sociales de l’Université de Paris, vient de faire paraître “Critique et émancipation, Sur les traces d’Adorno”, un ouvrage disponible en librairrie à partir de septembre, mais que l’on peut dors et déjà se procurer chez l’éditeur ou en version électronique en cliquant ici.

Les conceptions de la critique et de l’émancipation d’Adorno servent à l’auteur de base pour mieux comprendre la situation sociale contemporaine, surtout en France, et ses avenirs possibles, sans se perdre dans une exégèse des théories de Theodor W. Adorno.
La situation sociale est très tendue et contradictoire ; les individus en souffrent. On est à la fois en présence de nombreux mouvements qui émettent des critiques publiques souvent radicales, mais aussi d’un fatalisme profond et de beaucoup d’efforts pour s’intégrer dans la société.
Le potentiel pour s’émanciper de cette société qui fait souffrir existe mais l’émancipation n’est pas certaine. La prolongation de la situation actuelle grâce à quelques réformes est également une possibilité. Les avenirs possibles ne se réduisent pas à l’alternative « s’adapter à l’avenir imposé par le marché » ou « attendre des lendemains qui chantent ». Les arguments d’Adorno et ceux d’autres critiques servent de fil rouge non seulement pour comprendre le potentiel de dépassement de cette situation, mais également ce qui l’empêche.

 

Jan Spurk, Critique et émancipation, sur les traces d’Adorno, Éditions du croquant, 2020.
20 route d’Héricy 77870 VULAINES SUR SEINE
contact@editions-croquant.org ; www.editions-croquant.org ; Tel : 06 80 98 76 59