Écrit avant que le COVID-19 ne se soit étendu sur l’ensemble de la planète, afin d’anticiper et d’éclairer ce type de situation, La force des crises présente les résultats de travaux scientifiques menés au cours des 15 dernières années et portant sur des situations de risque et de crise. Dans cet ouvrage, Maryline Cannou-Specht, maîtresse de conférences à la Faculté Société et Humanités de l’Université de Paris et responsable du Master Ingénierie des Risques et des Crises (IRC), dresse un panorama d’études s’attachant à rendre compte  d’une diversité des situations touchant les populations et leur environnement. Il est destiné à celles et ceux désireux de comprendre les phénomènes de crises de nos sociétés contemporaines : crises événementielles sanitaires, du monde du travail, crises naturelles ou crises sociétales. En complément de la littérature des sciences de gestion et de l’ingénierie, ces études ont pour finalité d’orienter le management des risques et la gestion de crise. Elles offrent en effet aux praticiens, managers risques ou gestionnaires de crises, comme aux décideurs, un savoir scientifique sur la construction des risques et l’origine des crises dans nos sociétés, sur les dysfonctionnements des organisations, sur les comportements des populations face aux risques et aux crises. Elles présentent les enjeux de la prévention des risques et de la protection des populations et de leur environnement au sein de la société afin de repenser et renouveler les moyens de maîtrise des risques et l’organisation des réponses d’urgence aux situations de crise.

Maryline Cannou-Specht, 2020, La force des crises, Les Editions Baudelaire.